Un partenariat entre le CHEO et le Royal a produit une réduction spectaculaire des temps d’attente malgré l’augmentation de la demande en soins de santé mentale

Selon le rapport annuel que le Partenariat Jeunes esprits publie aujourd’hui, les temps d’attente ont chuté de 73 % au CHEO et de 91 % au Programme des jeunes du Royal depuis 2014 et 2015. Cette amélioration extraordinaire a eu lieu malgré l’augmentation de la demande ─ le CHEO a reçu 25 % de plus de renvois, et Le Royal 73 % de plus ─ et malgré le gel de financement que le gouvernement provincial a imposé aux services de consultation externe.

La version complète du rapport annuel pour 2016 2017 du Partenariat Jeunes esprits en santé

En 2015-2016, le Partenariat Jeunes esprits a instauré un nouveau système de prestation des soins de santé mentale intitulé Approche Choix et Partenariat (CAPA). Ce modèle place les patients et leurs familles au centre de la prestation de soins et leur permet de sélectionner les cliniciens et plans de soins qui reposent sur les forces et sur les objectifs de chaque patient.

Le Partenariat Jeunes esprits a également étendu la prestation de soins hors des murs du CHEO et du Royal afin d’aborder les troubles de santé mentale toujours plus complexes auxquels les jeunes se heurtent de nos jours.

Grâce à son projet ECHO, le CHEO offre de la formation sur la prestation de soins de santé mentale aux enfants et aux adolescents à tous les fournisseurs de soins primaires de l’Ontario. Le CHEO a lancé un projet pilote intitulé « De la tête aux pieds au CHEO » pour dépister les pensées suicidaires chez tous les adolescents (de 12 ans et plus) admis à l’Hôpital, quelle que soit la raison de leur admission. Ce programme permettra de détecter très tôt les pensées d’autodestruction des ados afin de les aider avant que leurs problèmes n’atteignent un état de crise.

Les psychiatres du Royal aident les adolescents à faire la transition aux soins pour adultes dans une nouvelle clinique de télémédecine. Le Royal a aussi lancé un programme de jour pour aider les adolescents qui ont vécu un état de psychose – ce programme de groupe fournit une aide médicale et sociale continue qui aide les jeunes à atteindre et maintenir leur guérison.

Le Partenariat Jeunes esprits a établi un plan stratégique quinquennal pour 2015-2020 issu d’une demande accrue pour de meilleurs services de santé mentale pour les enfants et adolescents de l’Ontario. Il a pour cela consulté plus de 800 professionnels de la santé mentale, des médecins, des groupes communautaires, des chercheurs ainsi que des enfants, des adolescents et leurs familles.

– 30 –

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Paddy Moore
Conseiller stratégique en communication
CHEO
613-769-5553
pmoore@cheo.on.ca

Karen Monaghan
Gestionnaire des communications
The Royal
613-868-3740
Karen.Monaghan@theroyal.ca

Quelques mots sur le CHEO – CTEO

Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario-Centre de traitement pour enfants d’Ottawa (CHEO-CTEO) est le fournisseur principal de services pédiatriques spécialisés dans la capitale du Canada. Chaque année, les programmes du CHEO aident plus de 500 000 enfants et adolescents dans l’Est de l’Ontario, l’Ouest du Québec, le Nunavut et certaines régions du Nord de l’Ontario. Hôpital universitaire et de recherche de renommée mondiale, le CHEO a changé de jeunes vies dans notre collectivité, pendant plus de 40 ans, et nos innovations changent de jeunes vies dans le monde entier. Pendant plus de 65 ans, le CTEO a fourni des soins spécialisés aux enfants et adolescents qui présentent des incapacités y compris la paralysie cérébrale, les besoins complexes liés à des maladies congénitales, les retards de développement, les troubles du spectre autistique et lésions cérébrales. Les deux organismes auparavant séparés ont récemment uni leurs forces et sont devenus un seul organisme, plus forts ensemble pour les enfants et les familles.

À propos du Royal

Le Royal est un des hôpitaux de soins de santé mentale, d’enseignement et de recherche les plus prestigieux au Canada. Son mandat est simple : faire en sorte qu’un plus grand nombre de personnes aux prises avec la maladie mentale se rétablissent plus rapidement. En combinant la prestation de soins de santé mentale spécialisés, la défense des patients, la recherche et l’éducation, le Royal transforme la vie des gens vivant avec une maladie mentale complexe et réfractaire aux traitements.L’Institut de recherche en santé mentale du Royal affilié à l’Université d’Ottawa. La Fondation de santé mentale Royal Ottawa amasse des fonds servant à appuyer les travaux du Royal. Le Royal met l’accent sur la sensibilisation à la santé mentale, notamment grâce à la campagne Vous me connaissez ainsi qu’à des initiatives d’éducation publique comme les « Dialogues au Royal » et Est-ce que c’est juste moi? Dialogues sur la santé mentale. Pour plus de renseignements, visitez le site : www.leroyal.ca.